Chargement Évènements

« Tous les Évènements

  • Cet évènement est passé

Femmes de pouvoir religieux

24 octobre - 25 octobre

Colloque annuel de la chaire Yves Oltramare

« Religion et politique dans le monde contemporain »

Femmes de pouvoir religieux

 

            Il est souvent tenu pour acquis que Dieu, ou tout au moins ses servants, sont volontiers misogynes. La religion serait par définition un appareil traditionaliste de soumission des femmes qu’elle renverrait à leurs trois K (KircheKüche, Kinder), le port du voile étant, dans l’islam comme dans le judaïsme, le christianisme (au moins méditerranéen) et l’hindouisme, l’un des symboles de leur subalternité. Or, les femmes n’ont jamais cessé d’être détentrices de pouvoirs religieux. L’arbre de l’Eglise catholique romaine, qui les en tient désormais à l’écart, ne doit pas cacher une forêt autrement plus fournie de prérogatives, de magistères et de compétences, parfois redoutées ou prestigieuses. L’asymétrie genrée du pouvoir dans les institutions religieuses semble surtout caractériser un moment historique précis, celui du patriarcat que consacrent le capitalisme mercantiliste au XVIIe siècle, puis le triomphe industriel de la bourgeoisie et l’émergence de la catégorie de la sexualité au XIXe siècle, et que diffuse à l’échelle globale l’expansion impériale européenne. Dans l’Antiquité tardive, au Moyen Âge et jusqu’au milieu du XVIIe siècle, les femmes exerçaient de vraies responsabilités religieuses au sein même de l’Eglise catholique, notamment dans le système monastique.

            Aujourd’hui, et de par le monde, les sociétés politiques sont engagées dans un processus de redéfinition des rapports de genre et des représentations de la féminité et de la masculinité. Les institutions religieuses ne restent pas à l ‘écart de cette évolution, soit pour y contribuer, notamment en offrant aux femmes des opportunités de participation à l’espace public, soit pour inspirer des révolutions conservatrices qui tendent à remettre en cause leurs droits et ceux des LGBTQ+, y compris en leur sein.

            Le croisement des regards de l’histoire, de la théologie et des sciences sociales du politique devrait permettre de mieux comprendre le pouvoir des femmes dans la cité de Dieu (et de César), et les enjeux de son exercice ou de son recul.

Programme

LUNDI 24 OCTOBRE 2022

Auditorium A2, Pétale 2

18:30 – 20:00 CONFÉRENCE D’OUVERTURE
« GENRE ET RELIGION »
par MARIEL MAZZOCCO, Chargée de cours et collaboratrice scientifique, Faculté de théologie, Université de Genève

MARDI 25 OCTOBRE 2022

Salle C1, Pétale 5

9:00 ACCUEIL DES PARTICIPANTS

9:15 – 12:00 ATELIER I

« FEMMES ET POUVOIR RELIGIEUX EN EUROPE CHRETIENNE : PERSPECTIVES HISTORIQUES »

  • Président de séance : MICHEL GRANJEAN, Professeur honoraire d’histoire du christianisme, Faculté de théologie, Université de Genève
  • CLOVIS MAILLET, Guest Theory Teacher, HEAD, Genève
    "Femmes et transmasculinité dans l’hagiographie du premier christianisme : Thècle d’Iconium et la vie d’Eugén.i.e"
  • SYLVAIN PIRON, Directeur d'études à l’EHESS, Paris
    "Le pouvoir informel des recluses et des béguines du diocèse de Liège, XIIe-XIIIe siècles"
  • ANNE-LYDIE DUBOIS, Maître-assistante au département d’histoire générale, Université de Genève
    "Femmes, pouvoir et spiritualité : le sommeil des mystiques (XIIIe-XIVe siècles)"
  • REMI GOUNELLE, Professeur à la Faculté de théologie protestante, Université de Strasbourg (*sous réserve)
    "Puissantes femmes apocryphes"
  • SARAH SCHOLL, Professeure d’histoire du christianisme à la Faculté de théologie, Université de Genève
    "Cléricalisme au féminin ? Les voies du catholicisme au 19e siècle"

 

13:30 – 15:30 ATELIER II

« FEMMES ET POUVOIR RELIGIEUX : REGARDS THÉOLOGIQUES DES TROIS MONOTHÉISMES »

  • Président de séance : GHISLAIN WATERLOT, Professeur ordinaire de philosophie de la religion et d'éthique, Faculté de théologie protestante, Université de Genève
  • FRANCOIS GARAÏ, Rabbin de la Communauté Juive Libérale de Genève, GIL
    “La femme, une mineure à vie ?”
  • KAHINA BAHLOUL, Islamologue à l’École Pratique des Hautes Études, Paris
    “L'entrave historiographique au pouvoir des femmes en religion”
  • PANTELIS KALAITZIDIS, Directeur de l’Académie d’études théologiques de Volos, Grèce
    “Le pouvoir comme service et sacrifice : Sainte Marie (Skobtsova) de Paris, moniale et révolutionnaire”.
  • ELISABETH GANGLOF PARMENTIER, Doyenne de la Faculté de théologie protestante, Université de Genève
    “Pouvoir et autorité dans les Églises de la Réforme – La bonne part des femmes”

15:30 – 18:15 ATELIER III

« LES FEMMES ET LE POUVOIR RELIGIEUX DANS LE DEBAT CONTEMPORAIN »

(En hommage à l’anthropologue Fariba Adelkhah, prisonnière scientifique en Iran depuis le 5 juin 2019)

  • Présidente de séance : VALENTINE ZUBER, Directrice d’études à l’École Pratique des Hautes Études (PSL), Paris
  • JOSÉ C. M. VAN SANTEN, Retraitée de l’Université de Leiden, Pays-Bas
    " 'Sans mon foulard je me sens nue ' : Les opportunités que les écoles 'islamiques' offrent aux jeunes femmes nord-camerounaises"
  • BLANDINE CHELINI-PONT, Professeure des Universités en histoire contemporaine à l’Université d’Aix-Marseille
    "Les figures féminines politiques et religieuses de la droite chrétienne aux États-Unis"
  • ANNA GRASSO, Chercheur associé au laboratoire MESOPOLHIS, IEP d’Aix-en-Provence
    "La place des femmes et des LGBTQ+ dans les mosquées « inclusives » et « classiques » en France : éléments de comparaison"
  • DETELINA TOCHEVA, Chargée de recherche au CNRS, laboratoire Groupe Sociétés, Religions, Laïcités, France
    "Femmes d'autorité plutôt que femmes de pouvoir ? Engagements féminins au sein de l'Église orthodoxe russe contemporaine"
  • JOSSELIN TRICOU, Maître-assistant à l’Institut de sciences sociales des religions, Université de Lausanne
    "Pouvoir et Église catholique, et si les femmes n'étaient pas le problème ?"

18:30 – 20:00 CONFÉRENCE DE CLÔTURE

« LE POUVOIR RELIGIEUX DANS LE CINEMA DES FEMMES-REALISATRICES »

par VÉRONIQUE LE BRIS, Journaliste, autrice et créatrice du prix Alice Guy

Détails

Début :
24 octobre
Fin :
25 octobre

Organisateur

Chaire Yves Oltramare