Peut-on encore sauver la révolution tunisienne ?

5 questions à Yadh Ben Achour

Douze ans après le début de la révolution tunisienne, le sentiment d’un non-aboutissement de celle-ci s’est largement répandu au sein de la population. L’espérance qui a animé les Tunisiens en 2011 semble s’envoler face à la crise socio-économique qui creuse les inégalités dans un pays déjà fragmenté. Bien que l’arrivée au pouvoir de Kaïs Saïd ait été applaudie par une large partie de la population dans l’espoir d’un « redressement du processus révolutionnaire », force est de constater que la dérive autoritaire qui a suivi le coup d’État de juillet 2021 a mis en échec le processus de transition démocratique entamé en 2011. Face à cette situation, le sauvetage de la révolution tunisienne est-il encore réaliste et faisable ? C’est la question qui anime Yadh Ben Achour dans cet entretien, dans lequel il revient sur l’évolution de la révolution tunisienne et les ambiguïtés qui ont structuré le processus révolutionnaire dans ce pays.

Entretien réalisé par Asma Nouira, chercheuse au CAREP Paris, mars 2024.

Bulletin n°47

Edito : Le golfe de Guinée : religiosités d’une des plus dangereuses régions maritimes au monde
DossierDynamiques religieuses dans les pays du Golfe de Guinée
EclairageComprendre les tensions au Haut-Karabakh à travers le prisme religieux : retour sur la guerre de 2020
RessourceLes jeunes adultes et la laïcité. Un monde à part ?

Voir le bulletin

Hamas-Israël : quels buts de guerre dans quel contexte international ?

Alors que la guerre à Gaza se poursuit, avec des conséquences dramatiques pour les populations civiles palestiniennes, ce nouveau webinaire Poli(cri)tique de l’AFSP revient sur les objectifs militaires et politiques du Hamas et des Israéliens deux mois après le début du conflit, provoqué par les attaques du 7 octobre.

 

Bulletin n°46

Edito : L'attaque du Hamas au service du discours nationaliste hindou
Dossier : Religiosités indiennes
Eclairage
Le pape à Marseille : entre espaces politiques et imaginaire religieux
Ressource : Le décret interdisant le port du niqab pour les élèves de l’enseignement primaire et secondaire égyptien : Texte et contexte

Voir le bulletin

Politistes dans la cité : le catholicisme, un objet encombrant? Entretien avec Yann Raison du Cleuziou

Podcast de l'AFSP

Nouvel épisode de Politistes dans la Cité : des conversations sur le métier quand celui-ci s’ancre ou déborde dans la Cité, pour faire écho à l’actualité et contribuer au débat public.
Pour ce 30e épisode de Politistes dans la Cité, nous donnons la parole à Yann Raison du Cleuziou, professeur de science politique à l’Université de Bordeaux et chercheur à l’Institut de recherche Montesquieu.
Spécialiste des religions et plus particulièrement du catholicisme en France, Yann Raison du Cleuziou analyse les transformations du monde catholique français, survenues notamment depuis La Manif pour Tous. Le retour en force d’un conservatisme de droite, voire d’affinités avec l’extrême-droite, constitue l’un des fils rouges de ses ouvrages récents comme Une contre-révolution catholique (Seuil, 2019) ou encore A la droite du père (Seuil, 2022).
Dans cet épisode, il a été question de la place particulière de l’étude des religions et du catholicisme dans la science politique française, de la familiarité du chercheur à son objet mais aussi de sa manière de le mettre à distance. Nous avons aussi échangé sur la difficulté à faire dialoguer le monde des sciences sociales et celui des religions, mutuellement suspicieux, et de comment Yann Raison du Cleuziou se prête à un exercice de « traduction » entre ces espaces, que ce soit dans les médias ou dans ses recherches.
Enfin, fidèles à l’esprit de cette 4e saison, nous avons terminé cet entretien sur l’exercice du métier de politiste et sur les réflexions de notre invité après 15 ans de « turbo-prof » entre Paris et Bordeaux. Merci à Yann Raison du Cleuziou pour cet échange riche, dont nous vous souhaitons une très bonne écoute !

Pour écouter le podcast, cliquer ici

Liberté, égalité, laïcité – documentaire LCP

Quel sens ont encore les mots « laïcité » et « valeurs de la République » à l'école et comment sont-ils transmis et partagés par tous ?
Les valeurs de la République sont censées garantir la cohésion sociale mais elles font aujourd'hui l'objet d'interprétation. Le principe de laïcité, fondement de l'école républicaine est parfois remis en question et déclenche des controverses.
Comment ce principe de laïcité est-il perçu à l'école ? Comment est-il transmis et surtout comment peut-il être partagé par tous ?
Pour répondre à ces questions, ce film part à la rencontre des enseignants et des élèves dans une école primaire à Échirolles et dans un collège en réseau d'éducation prioritaire à Cluses.
En saisissant une réalité de terrain, le film offre un précieux éclairage sur la façon dont est vécue à l'école le principe de laïcité. Une confrontation parfois tendue, mais aussi un espace d'échanges dans le respect mutuel.

Pour voir le documentaire, cliquer ici

Bulletin n°45

EditoDe la paix de Dieu à la guerre sainte – quel rôle des acteurs religieux ?
Dossier : Religieuses et religieux en guerre
Eclairage : Islam ou nationalisme comme facteur déterminant dans les élections turques de 2023 ?
Ressource : Résiliation du contrat de location de la Laure supérieure et de la Laure inférieure : y a-t-il une place pour l’Église orthodoxe ukrainienne-patriarcat de Moscou dans la Laure de Kiev? 

Voir le bulletin

Oh mon dieu ! L’État doit-il négocier avec les religions ?

Podcast de France culture

La pensée politique moderne postule la séparation de l'État et des religions. Mais la frontière est difficile à délimiter entre ce qui relève du civil et du religieux, notamment en matière d'éducation et de mariage. Qu'est-ce qui justifie alors le principal fondamental de la séparation ?

Avec
  • Cécile Laborde Professeur de théorie politique à l’Université d’Oxford
  • Astrid Von Busekist Professeure à Sciences Po Paris et Rédactrice en chef de la revue Raisons Politiques

Pour ce dernier épisode de la saison,  Aïda N'Diaye et ses invitées se penchent sur une question qui ne cesse de faire l’actualité : l'État doit-il négocier avec les religions ?

Oubliez le voile, tellement XXème siècle, ou même le burkini, complètement dépassé également : c’est désormais vers l’abaya que tous les regards médiatiques et politiques se tournent. Mais pas de panique ! Si cette dernière version de la polémique récurrente sur la laïcité est rappelée ici, c’est pour l’évacuer d’emblée. Lorsqu'il est question du lien entre les Églises et l’État, difficile en effet de ne pas penser à ces débats, sur le voile, le burkini et encore l’abaya, qui sont, en France, monnaie courante. Mais ils ne permettent pourtant pas toujours de restituer à leur juste valeur les enjeux de la question, sans angélisme ni naïveté. Dès lors, comment poser la question de la nécessaire séparation (ou pas) des Églises et de l’État ? L’État doit-il toujours être séparé du religieux ou doit-il au contraire négocier avec les croyants ? Quelle place donner aux religions dans les démocraties libérales et quels droits les croyants peuvent-ils légitimement revendiquer ?

Pour écouter l'émission, cliquer ici.

Géopolitique des islamismes

Podcast de France Culture

Qu’il soit politique, terroriste ou missionnaire, l’islamisme grandit, mais l’idée d’une internationale islamiste est bien une illusion. Prendre en compte cette pluralité est indispensable à la compréhension de ce phénomène. Dans Géopolitique des islamismes (PUF, 2021), notre invitée Anne-Clémentine Larroque, spécialiste de l’idéologie islamiste et chargée de cours à Sciences Po Paris, analyse les origines et les fondements des doctrines islamistes sunnites comme chiites et nous donne les bases nécessaires à toute réflexion sur le sujet. Elle nous montre surtout combien appréhender les islamismes d’aujourd’hui exige une étude géographiquement et politiquement ancrée de chaque mouvance.

Pour écouter le podcast, cliquer ici.

L’Eglise orthodoxe géorgienne face aux manifestations pro-européennes

Podcast de la Chaire Yves Oltramare

Avec Thornike Gordadze, enseignant à Sciences Po Paris, ancien ministre géorgien de l'Intégration européenne Les manifestations ont contraint le gouvernement géorgien à retirer sa loi relative au financement de la société civile par des fonds étrangers, et démontré que celui-ci était en porte-à-faux avec une opinion publique largement pro-européenne. Ce conflit s'inscrit dans le contexte de la guerre d'Ukraine qui a vu se renforcer la présence économique russe dans le pays à la faveur du contournement des sanctions internationales. Sans oser s'afficher pro-russe l'Eglise orthodoxe géorgienne cache mal sa condamnation des manifestants et ses réticences à l'encontre de l'adhésion du pays à l'Union européenne, jugée plus ou moins incompatible avec le respect de ses valeurs religieuses et traditionnelles. Mais le crédit moral et politique de l'Eglise s'est érodé dans les nouvelles générations. Néanmoins la succession du patriarche, très âgé, se jouera sans doute entre conservateurs, les voix du renouveau étant minoritaires au sein du clergé.

 

Soulèvement populaire et crise de pouvoir en Iran : septembre 2022-mars 2023

Six mois après le déclenchement de la révolte « Femme, Vie, Liberté », les mobilisations semblent ralentir. Cela ne signifie pourtant pas un retour à la normale. La tension est toujours palpable et une étincelle peut à chaque moment faire tout exploser.

Les changements survenus au cours des six derniers mois ont produit de nouveaux acteurs sociaux, culturels et politiques dont le rôle sera décisif dans la suite et l’orientation que prendra la révolte « Femme, Vie, Liberté ». L’objet de cette deuxième table ronde consacrée au soulèvement populaire en Iran est d’analyser ces dynamiques à l’œuvre avec la participation de :

- Hamit Bozarslan (CETOBaC)
- Stéphane A. Dudoignon (GSRL)
- Marie Ladier-Fouladi (CETOBaC)
- Chowra Makaremi (IRIS)

Sacralizing Citizenship, Negotiating Surveillance, Imagining the Law: American Islam and Alternative Racialization

Talk by Professor Spencer Dew

Islam, in the United States, stands as a loaded signifier. While Islam has long been linked, by state agents, to threats to the state, equally important is a deep history of African American thinkers reading Islam as related to racial equality, divine justice, full citizenship, political clout, legal standing, even American exceptionalism. This presentation examines such African American imagining and instantiations of Islam in the context of anti-black social structures as well as law enforcement and watchdog organization surveillance of Islamic communities, and considers, too, ways that African American Islam has been used to understand and motivate legal activism. With particular attention to the diverse Moorish Science Temple of American movement as well as to the Nation of Islam, the Washitaw de Dugdahmoundyah movement, and the Nuwabian Nation, this talk seeks both to widen the frame of thinking about US Islamic communities and to address issues of academic complicity in the policing, misrepresentation, and criminalization of such communities.

Iran: minorités, féminisme, révolution – Entretien avec Chowra Makaremi

18/01/2023

Podcast réalisé par Politika

Qu'est-ce qui distingue, en Iran, les manifestations de l’automne 2022 de celles de 2009 et de 2019 ? Que cristallise la question du voile, pour le régime iranien comme pour ses opposants ? De nouvelles structures et de nouveaux réseaux sont-ils apparus dans la société iranienne ? S’agit-il aussi d’un combat des minorités ? Autant de questions qui portent sur une société en pleine mutation et dont, faute d’une recherche en sciences sociales autorisée par le régime, des pans entiers demeurent aujourd’hui difficiles à explorer. Anthropologue, Chowra Makaremi livre des clés pour comprendre la nouvelle société iranienne qui est en train de voir le jour et se dresse face au pouvoir depuis l’automne 2022.

Sous le voile de la République islamique d’Iran : Population, Politique et Société

 

Table ronde organisée par le Cetobac. Avec la participation de Hamit Bozarslan (CETOBaC), Stéphane A. Dudoignon (GSRL & CETOBaC), Marie Ladier-Fouladi (CETOBaC) et Chowra Makaremi (Iris).

Pour écouter podcast, cliquer ici.

 

Bulletin n°40

Edito : Le sport peut-il être spirituel ?
Dossier : Sport et religion
Eclairage : L’aumônerie humaniste dans le cadre de la mission AIGLE – entretien avec Hans de Ceuster, conseiller moral en chef, armée belge
Ressource : Le rapport du Haut-Commissariat des Nations Unies aux Droits de l’Homme sur la situation au Xinjiang : des conclusions en demi-teinte ?

Voir le bulletin

Réflexion sur le discours nationaliste israélien et sur le concept de democraticwashing – Nitzan Perelman

Dans le cadre des séminaires doctoraux du CCMO, présentation des travaux de Nitzan Perelman, doctorante en sociologie politique à l'Université Paris Cité. Diplômée du Master recherche "Histoire des Relations Internationales et des mondes étrangers' de l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Intervention discutée par Rony Brauman, médecin, ancien président de Médecins sans frontières. Le 07/06/2022 au Collège de France, Paris.

Pour écouter, cliquer ici

Nitzan Perelman est doctorante en sociologie politique à l’Université Paris Cité. Elle est diplômée du Master recherche “Histoire des relations internationales et des mondes étrangers” de l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Ses axes de recherche concernent le nationalisme, la démocratie et ses usages, le discours public et la société israélienne

Rony Braumaun est à né à Jérusalem en 1950. Il est médecin. Après avoir exercé plusieurs années à l’étranger, il devient Président de Médecins Sans Frontières (1982-1994) et vice-Président de Reporters Sans Frontières (jusqu’en 1995). Spécialiste des questions humanitaires et de leurs enjeux politiques, il occupe différentes fonctions ; il a notamment été membre de la Commission nationale consultative des droit de l’homme, chargé d’enseignement puis professeur associé à Sciences Po Paris, professeur à l’université de Manchester (GB). Actuellement directeur d’études à la Fondation MSF, il est l’auteur de plusieurs ouvrages liés aux questions humanitaires et à la question israélo-palestinienne.

Ukrainian Religious Actors and Organizations after Russia’s Invasion

27/09/2022

Podcast du Berkley Center. Animateur : Peter Mandaville

Présentations de Tetiana Kalenychenko, Denis Brylov et Jose Casanova.

Pouvoir et religion dans le monde slave – Laurent Tatarenko

12/09/2022

Alors que les affrontements militaires entamés en février 2022 entre Russie et
Ukraine se poursuivent, l’histoire religieuse peut-elle offrir des clefs de lecture pour mieux
comprendre ressorts et enjeux du conflit en cours ?

Dans cet épisode, Laurent Tatarenko nous présente les multiples visages de
l’orthodoxie dans le monde slave de l’époque moderne. Pratiques culturelles, modes de
gouvernement, construction de l’autonomie locale : autant de dynamiques profondément
liées au religieux, qui aujourd’hui encore sous-tendent le politique et contribuent à expliquer
les frictions à l’œuvre. Car le pluralisme religieux n’est pas seulement un fait spirituel et
social : il participe de la construction sur le temps long de cultures institutionnelles
concomitantes – et parfois discordantes.

Podcast de l'IHMC.

Cliquez ici pour écouter

L’Etat et les religions dans la France contemporaine

15/06/2022

Podcast d'une conférence organisée par la Chaire d'études sur le fait religieux

Débat entre Lucien Jaume, directeur de recherches émérite au CNRS et Philippe Portier, directeur d'études à l'EPHE.

Modérateur : Alain Dieckhoff, CNRS, Directeur du CERI-Sciences Po.

Responsables scientifiques de l'évènement :
Alain Dieckhoff, CNRS, Directeur du CERI-Sciences Po
Stéphane Lacroix, CERI-Sciences Po

L’émergence d’un nouvel agenda théologique en orthodoxie, sur fond de guerre en Ukraine

11/05/2022

Pantelis Kalaitzidis est directeur de la Volos Academy for Theological Studies, détenteur de responsabilités universitaires dans diverses associations religieuses à l'échelle européenne et internationale.

Podcast de la chaire Yves Oltramare.

 

 

Bulletin n°37

Edito : Un nouvel ordre mondial
Dossier : Union européenne et religion (2/2)
Eclairage : Les « légions musulmanes » de l’armée russe
RessourceUE et religions : un impensé de la Boussole Stratégique ?

Voir le bulletin

La dimension politique de l’apostasie – les exemples espagnol et argentin

07/04/2022

Julia Martinez-Ariño (université de Groningen) montre que l'apostasie ne résulte pas seulement d'une démarche individuelle, mais qu'elle est avant tout la conséquence d'une contestation politique dirigée contre l'Église catholique. Sa démonstration s'appuie sur les exemples argentin et espagnol.
Capsule réalisée dans le cadre du séminaire sur le non-religieux, co-organisé par AL Zwilling et A Lancien (https://nonreligieux.hypotheses.org/)

La religion dans la guerre russo-ukrainienne

18/03/2022

Kathy Rousselet, historienne, directrice de recherche à SciencesPo-CERI (Paris), démêle la complexité du paysage religieux dans lequel se déploie la guerre russo-ukrainienne, et les divisions que celle-ci provoque au sein du monde orthodoxe.
Entretien de la Chaire Yves Oltramare

Bulletin n°36

Edito : Une guerre au féminin?
Dossier : Femmes, religion et armée
Eclairage : Les Églises orthodoxes dans la guerre en Ukraine
Ressource : Actualité du sunnisme d’État : les autorités religieuses du Qazagstan face aux protestations de janvier 2022

Voir le bulletin

La dimension religieuse de la crise ukrainienne

22/02/2022

Entretien de la Chaire Yves Oltramare avec Catherine Goussef (directrice de recherche au CNRS)

Que devient l’islam politique ? Entretien avec Mohamed Tozy

12/01/2022

Mohamed Tozy, professeur à l'Université d'Aix-Marseille et co-directeur du MESOPOLHIS , se livre à une analyse fine des "Printemps arabes" - chacun de ces deux termes devant être mis entre guillemets - et revient sur la place de l'islam en leur sein. Il insiste sur l'importance, dans ces mobilisations populaires, de la catégorie du désordre (fitna) qui a dissuadé les leaders des partis ou mouvements se réclamant de l'islam de s'associer à l'élan révolutionnaire, et ce d'autant plus qu'eux-mêmes participaient souvent à l'exercice du pouvoir d'Etat ou estimaient être à sa porte. L'entretien traite ensuite de l'évolution récente de l'islam politique en situant celle-ci dans une perspective comparative et en rappelant que l'identification de la nation à l'islam a été le fait de l'Etat lui-même, bien avant que les islamistes ne s'en emparent à leur tour.

Entretien proposé par la Chaire Yves Oltramare 

Du Xinjiang au Tibet : musulmans et bouddhistes face à la sinisation

02/03/2021

Podcast de France culture

Un million de Ouïgours seraient internés dans des camps de rééducation chinois, les témoignages des rescapés sont insoutenables. La volonté de contrôle chinois sur le Xinjiang n’a cessé de s’intensifier, rappelant la sinisation du Tibet. Que reste-t-il de la culture ouïgoure dans le Xinjiang ?

Avec Sabine Trebinjac, directrice de recherche en anthropologie politique et Rémi Castets, maître de conférences en études chinoises à l’université Bordeaux-Montaigne.

Cliquer ici pour écouter le podcast

 

L’Afrique francophone subsaharienne : entre héritage laïque et traditions religieuses

19/08/2021

Podcast Religio du Centre de recherche Société, Droit et Religions de l'Université de Sherbrooke (SoDRUS) en collaboration avec la Chaire de recherche Droit, religion et laïcité (réalisé et animé par Loïc Bizeul).

Echange avec Guy Bucumi (Université de Sherbrooke)

Aller au contenu principal